Gestion de la taille guyot mixte

L’objectif de la taille est d’assurer une production régulière en rapport avec la vigueur exprimée par le pied de vigne tout en maintenant sa pérennité.

Les réflexions générales évoquées dans l’article « gestion de la taille guyot double » (février 2016) pour améliorer la pérennité du pied sont les mêmes :

  • Maintenir/préserver les flux de sève
  • Réaliser des cônes de dessiccation suffisants
  • Réduire les plaies mutilantes
  • Limiter la production de bois mort

Gestion de la taille guyot mixte

  • Le maintien de la circulation de sève sur deux côtés.
  • Sur un bras, on taille en laissant une baguette qui doit porter au moins 3 bourgeons (le nombre dépend de la vigueur et des objectifs de production). Une technique consiste à conserver un courson de 2 yeux dans l’axe du passage de sève et une baguette par-dessus selon le principe du guyot Poussard.
  • Sur l’autre bras, on taille généralement un courson de 2 yeux.
  • Il est préférable que le premier œil de la baguette ou du courson soit situé vers le bas ou l’extérieur du cep afin de maintenir le flux de sève.

L’objectif est d’alterner tous les ans avec le coté où l’on forme la baguette.

L’acrotonie de la vigne favorise le développement des bourgeons terminaux.
Selon ce principe, dans le cas d’une baguette, naturellement, les bourgeons situés au bout de la baguette donneront les branches les plus grosses au détriment de ceux situés proche du tronc. Sur un courson de 2 yeux, ce phénomène n’est pas marqué et généralement les 2 bourgeons donnent 2 beaux bois.

La taille guyot mixte, même sur une vigne assez faible, garantie de disposer tous les ans d’une belle baguette issue du courson donc d’assurer la taille l’année suivante.

La répartition des grappes n’est pas homogène sur un pied et les grappes situées à proximité du tronc sont souvent de tailles plus réduites, moins nombreuses et qualitatives. Avec une taille guyot mixte, on dispose de grappes placées près du tronc sur deux axes.

Pied sans feuille avant d’être taillé

Dessin des coupes à réaliser

Pied après pliage

Cette taille est adaptée à tout type de vigne palissée. En fonction de l’écartement entre les pieds et le potentiel productif du cépage, on peut déterminer le nombre d’yeux qu’il faudra conserver sur la baguette. Elle permet également de ralentir l’allongement des bras.

L’étape suivante consiste à prévoir le renouvellement d’un bras. Pour cela, il faut commencer par conserver un gourmand bien placé lors de l’épamprage en vert mais ceci est une autre histoire.