Le curetage

Définition : méthode curative de lutte contre les maladies du bois

Les maladies du bois sont un problème viticole majeur actuellement. Elles sont responsables d’un dépérissement rapide des vignobles et prennent de plus en plus d’ampleur. Par endroit, la mortalité peut atteindre 5% des ceps par an.

Si elles ne sont pas prises en considération sérieusement, les conséquences à moyens termes seront considérables avec dépérissement quasi total de certains vignobles.

Depuis quelques années, la profession prend ce problème à bras le corps pour mettre en œuvre les moyens de contrer ce fléau.

A ce jour, il apparaît que les causes du développement de l’esca soient multifactorielles : nature du cépage, qualité du greffage, soin apporté à la plantation, mode de conduite, respect des flux de sèves lors de la taille, délai d’entrée en production, etc.

Crédit photo Domaine Laroche

Sur vigne en production, si les symptômes s’expriment, il existe une technique curative permettant de prolonger la vie du cep : le curetage. Cette technique consiste à intervenir directement sur un pied exprimant les symptômes d’esca à l’aide d’une petite tronçonneuse à main.

Le but de cette manipulation est d’ouvrir le cep et d’éliminer en grattant le bois infecté par le champignon ; c’est ce que l’on appelle un amadou. Celui-ci se repère par son aspect orange et sa texture spongieuse.
On peut comparer cette technique avec celle du dentiste qui soigne une carie.

Crédit photo Domaine Laroche

Cette manipulation permet non seulement de sauver le pied de la mort mais, si elle est effectuée suffisamment tôt dans le cycle,
permet aussi de sauver la récolte de l’année en cours.

Crédit photo Domaine Laroche
Crédit photo Domaine Laroche
Crédit photo Domaine Laroche
Crédit photo Domaine Laroche

Une fois cureté, le cep en question retrouve toute sa vitalité les années suivantes et porte à nouveau une récolte normale.

Crédit photo Domaine Laroche

Bien que contraignante et couteuse en main d’œuvre (la moyenne de cep traité dans une journée est d’environ 80), le curetage permet de diminuer très fortement les opérations de complantation. En effet, outre le coût et le temps nécessaire au remplacement des pieds morts, ceux-ci mettent en moyenne plus de 5 ans avant de devenir à nouveau productifs.